Comment devenir auto-entrepreneur ?

Pour exercer une activité autonome, en parallèle avec une activité principale, on peut adopter le statut d’auto-entrepreneur. Avec ce statut, on peut exercer toutes sortes d’activités, que ce soit commercial ou artisanal. Ainsi, la fonction d’auto-entrepreneur est une activité que l’on peut faire en supplément d’un autre statut, par exemple un salarié, un retraité, un étudiant, etc. Voici tout ce que vous devez savoir pour devenir auto-entrepreneur.

Comment fonctionne le métier d’auto-entrepreneur ?

index L’auto-entrepreneur n’est pas une forme juridique, mais une simplification de procédure de déclaration d’activité. Ce statut s’adresse à tous ceux qui désirent devenir entrepreneurs individuels. L’auto-entrepreneur peut domicilier son activité à sa résidence personnelle, mais dans ce cas, il doit souscrire une assurance professionnelle. À noter qu’un auto-entrepreneur peut changer de régime en quittant ce statut et recourir à d’autres options qui sont nombreuses.

Les cotisations sociales

otisaion soialeUn auto-entrepreneur est soumis à des règles sociales simplifiées. Il doit payer des cotisations sociales par mois ou tous les trois mois. Ces cotisations remplacent les charges sociales qui sont imposées aux travailleurs indépendants. Le montant des cotisations est calculé en fonction du chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur. Ainsi, si les revenus réellement encaissés sont nuls, aucun prélèvement ne sera effectué. Un auto-entrepreneur doit donc faire régulièrement une déclaration de son chiffre d’affaires pour permettre de calculer le montant de ses cotisations sociales.

Les droits sociaux de l’auto-entrepreneur

Un auto-entrepreneur jouit de la même couverture sociale que ceux qui exercent des métiers indépendants. Ainsi, il est affilié à la sécurité sociale et s’acquitte forfaitairement de ses impôts et ses charges sociales sur ce qu’il encaisse. Cependant, il faut savoir que l’auto-entrepreneur ne jouit pas de couverture d’assurance chômage en cas d’arrêt d’activité. Mais il peut souscrire de son plein gré à un contrat d’assurance chômage auprès d’une mutuelle privée.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*